Avertir le modérateur

16/02/2008

Communiqué des professeurs du collège Lamartine de Houilles (Yvelines)

eddaa09f395b918723d56241af65ac99.jpg

Nous, professeurs du collège Lamartine de Houilles (Yvelines), réunis en Assemblée générale le mardi 12 février, refusons le projet de Dotation Horaire Globale (DHG) que nous impose l’Inspection académique des Yvelines pour la rentrée 2008.

En effet, s’il est appliqué, ce projet se traduirait par la perte de 101 heures hebdomadaires soit une classe pour chaque niveau de la 6ème à la 4ème. En conséquence, 3 postes d’enseignants seraient supprimés, en mathématiques, français et Education Physique et Sportive.

Ce projet est présenté par l’Inspection académique comme une réponse à un creux démographique, qui se traduit par des baisses du nombre d’élèves. En réalité, il est une conséquence de la volonté de réduction budgétaire engagée par le gouvernement (11 200 suppressions de postes prévues à la rentrée 2008). Comment expliquer, en effet, que cette perte de 101 heures hebdomadaires s’accompagne de l’augmentation du nombre d’élèves par classe ? Le projet de l’Inspection académique nous impose de constituer des classes de 28 à 30 élèves chacune alors qu’elles sont actuellement dans une moyenne de 25 élèves. Ces nouveaux effectifs imposés  ne peuvent qu’entraîner une nette détérioration des conditions de travail pour tous les élèves comme pour l’ensemble des équipes enseignantes et vie scolaire du collège.

A l’heure où le Président de la République présente son « Plan Banlieue » consistant notamment à injecter des moyens nouveaux dans des établissements qui en ont le plus grand besoin, de nombreux autres collèges et lycées dont le collège Lamartine voient leurs moyens se réduire considérablement. Déshabiller Pierre pour habiller Paul n’est pas une politique !

A l’heure où le Président de la République fait le constat dans son discours du 7 février à l’Elysée que « le premier échec c’est le décrochage scolaire, c’est la sortie de l’école, chaque année, de 150 000 jeunes sans aucune qualification », qu’il ne faut plus laisser ceux qu’il nomme les « intermittents des collèges, ces jeunes si souvent absents, disparaître à 16 ans » du système scolaire, l’augmentation du nombre d’élèves par classe au collège Lamartine se fera au dépens des élèves les plus fragiles. Le nivellement par le bas n’est pas une politique !

Nous refusons que la rentrée 2008 et celles qui suivront se fassent dans des conditions aussi précaires et anti-pédagogiques. Nous refusons de croire que ces mesures sont les seules réalisables. Nous exigeons au moins le maintien du nombre de classes existant, pour que notre enseignement puisse tendre, toujours, vers de réelles exigences et non qu’il soit bradé sur l’autel des économies budgétaires.

Ce communiqué a été signé par 37 des 40 professeurs du collège Lamartine. Le taux de partcipation à la grève du 15 février était de 88%

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu