Avertir le modérateur

20/02/2008

La mobilisation des enseignants contre les suppressions de postes prend de l'ampleur

Plusieurs dépêches AFP se font l'echo d'une amplification du mouvement contre les suppressions de postes programmées. 

Dépêche AFP du mardi 19 février (source: NousVousIls.fr)

Yvelines : plusieurs établissements mobilisés contre la réduction des moyens

Occupations nocturnes de collèges, manifestations et pétition: professeurs et parents d'élèves de plusieurs établissements des Yvelines s'organisent depuis lundi pour protester contre la réduction des moyens pour la rentrée, selon des sources policière et syndicale.

Lire la suite.

Dépêche AFP du mercredi 20 février (source : France 3)

Lycées: mobilisation dans l'académie de Créteil contre les suppressions de postes

Grèves, envois de délégation au rectorat, blocus des établissements: plus d'une dizaine de lycées de l'académie de Créteil ont engagé des actions depuis le début de la semaine pour protester contre les suppressions de postes annoncées pour la rentrée 2008. Mercredi après-midi, huit délégations de lycées de Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne devaient se présenter au rectorat de Créteil (Val-de-Marne), pour demander à y être reçues, selon Dominique Chauvin, responsable du secteur lycée au syndicat SNES Créteil. Plusieurs établissements étaient en grève mercredi, notamment, en Seine-et-Marne : les lycées Descartes à Champs-sur-Marne (en grève depuis vendredi) et François-Couperin à Fontainebleau. Des lycées ont été bloqués par leurs élèves, solidaires des professeurs: lycées Descartes à Champs-sur-Marne et George-Sand au Mée-sur-Seine (Seine-et-Marne). Dans cet établissement, le proviseur a été bloqué dans son bureau par les professeurs mardi, les lycéens manifestant pour leur part devant l'inspection académique de Melun. Au lycée Henri-Wallon d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les cours n'ont pas été assurés mardi, quelques dizaines de professeurs et d'élèves se sont rendus au rectorat mercredi matin. Les lycées, à qui le rectorat a précisé récemment leur "dotation horaire globale", c'est-à-dire le nombre de postes qui leur est affecté pour 2008-2009, tentent de négocier à la hausse ce chiffre. "A Henri-Wallon, nous avons 16 ou 17 postes qui doivent être supprimés, alors que l'Education nationale vient de nous accorder le label lycée d'excellence. Il y a une contradiction", a protesté Jean-Pierre Hennuyer, documentaliste dans ce lycée. Selon le SNES Créteil, 637 emplois d'enseignants dans le second degré doivent être supprimés à la rentrée 2008 dans les trois départements de l'académie.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu