Avertir le modérateur

29/03/2008

Lamartine: collège bloqué

44c3adc1830043dd39be42c8ed9a680c.jpgOn s’y attendait bien un peu tout de même.

Ouvrez les guillemets, inspirez :

Monsieur,

J’ai bien reçu votre message et vous en remercie. Cet établissement  a tous les moyens pour fonctionner lors de la prochaine année scolaire dès l’instant où les ressources horaires lui ont été attribuées en fonction des effectifs et des horaires réglementaires déterminés eux-mêmes selon les critères ministériels et académiques.

Je vous prie d'agréer, Monsieur,  mes salutations les meilleures.         

Fermez les guillemets, expirez.

C'était un message de M. Joël-René Dupont, Inspecteur d’Académie des Yvelines de son état, un homme qui, de toute évidence, sait cultiver l’espoir.

Petit rappel toutefois: Au collège lamartine, 101 heures hebdomadaires en moins, 4 classes en moins, 3 postes en moins, 28 à 30 élèves par classe à la rentrée 2008.

Le même jour, 26 mars, les représentants de parents d’élèves du collège Lamartine avaient une audience  à 18h00. Depuis la veille, on envoyait mail, fax, histoire de montrer notre nombre et notre détermination. Effet garanti : un cordon de 6 policiers attendaient nos 4 émissaires parentaux de peur qu’ils ne soient accompagnés d’une solide délégation armée de fourches et de piques.

C’est M. Guichard, Inspecteur adjoint, qui reçoit les dangereux croquants. Homme à fables, il est  également un homme qui, de toute évidence, sait cultiver la métaphore heureuse :

Le collège Lamartine a « la chance d’avoir l’accompagnement éducatif (de 16h00 à 18h00) qui vient soulager le problème des élèves en difficulté. Une chance que cela soit fait en dehors des heures de cours et sur la base du volontariat car on ne donne pas à boire à un âne qui n’a pas soif »

Ou encore, le rêve éveillé :

« Aucun moyen supplémentaire ne sera alloué au collège Lamartine qui fonctionnera très bien car l’Inspection académique fait confiance pour que soit mise en place une aide individuelle grâce à la matière grise des professeurs ».

1ère conclusion : Le métier d’enseignant est encore une abstraction pour certains responsables de l’Education nationale.

L'Inspection académique nous demande de faire des choix: accepter des classes surchargées et sauvegarder des options, ou alors réduire le nombre d'élèves sur 1 ou 2 niveau(x) en sacrifiant les heures d'options, de remédiation pour tous les niveaux. 

Ce discours est pour nous inacceptable: nous ne voulons pas d'une réduction du nombre d'élèves par classe qui se ferait sur le dos d'une offre scolaire réduite. Car, c'est mettre le doigt dans l'engrenage de l'appauvrissement de notre école et des savoirs indispensables à l'épanouissement de chaque enfant. Derrière le "retour aux fondammentaux" décrété par le Ministre pour les programmes de l'école primaire, se cache la mise en place d'une école au rabais qui n'offre plus que le minimum vital. A charge aux parents de financer ailleurs les compléments d'éducation. Dans les lycées, déjà, toutes les options disparaissent (revoir le film des lycéens d'Albi).

Le 27 mars, Assemblée générale des professeurs. Un consensus émerge: l’heure n’est plus aux symboles. Le mouvement doit se durcir.

Le 28 mars : le blocage, décidé la veille, de l’accès aux salles de cours par les professeurs qui n’ont pas cours est organisé pendant toute la matinée. Enervement à l’Inspection académique qui, sollicitée une nouvelle fois, réitère ses propos et précise que rien ne changera et que le dialogue n’est plus nécessaire sur le sujet.

2ème conclusion : Nous avons notre arme de dissuasion. La guerre froide doit-elle avoir lieu ?

Pour rester mobiliser, ce week-end, et en attendant la semaine prochaine, Dub a mix nous a concocté une petite musique:
podcast

Pour favoriser la Détente, voci une proposition de message de répondeur pour notre établissement, envoyé par une mère d'élève:
podcast

Car malgré la gravité de notre mobilisation, il faut savoir garder le sens de l'humour.

ce6dd4ab8768914ec3a102efdbfb16b9.jpgPS: N'hésitez pas à solliciter, encore et toujours, l'Inspection académique en adressant  mail ou fax aux adresses et numéros suivants:

mail : ce.ia78@ac-versailles.fr ou en cas de problème : ce.ia78.dmi@ac-versailles.fr – fax 01 39 23 62 00 ou 01 39 23 60 04

Commentaires

J'ai beau faire partie d'une association de parents d'élèves, être dans certaines listes de diffusion, etc, je ne sais jamais vraiment ce qui se prépare au collège ni comment participer. (j'ai fait certaines actions mais je ne les connais pas toutes).
Pourriez vous mettre un "planning" des actions prévues sur ce blog?
Merci d'avance.

Écrit par : jacqueline | 30/03/2008

Jacqueline,
Désolé d'avoir effacé une partie de votre message. On va essayer de faire un planning. Toutefois, il y a certaines actions que vous citez que l'on doit garder relativement confidentielles.
Car nous aimons faire des surprises. Nous sommes comme ça à Lamartine.
Ecrivez moi sur le mail du blog: sauvonsnosdgh@yahoo.fr

Max

Écrit par : max | 30/03/2008

Bonjour à tous,

D'abord un grand bravo pour le blogmestre, chapeau bas, toujours la tournure de phrase qui claque bien !!!

Ne pourrait-on pas rappeler à notre cher sinistre (pardon ministre) de l'éducation que même 40 ans plus tard, il est toujours d'actualité d'interdire d'interdire d'étudier tout autant pour les enfants que pour lui même.

Fin de récursion et tous à Versailles.

Bien cordialement

François Poirier

Écrit par : Poirier | 01/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu