Avertir le modérateur

31/03/2008

La nuit des parents

 

 

f007f758216a5004e2348b2d8e91d423.jpgDepuis le 12 février, professeurs et parents d’élèves se mobilisent pour sauver la rentrée 2008. A partir de ce soir, à l’occasion de la remise des bulletins du 2ème trimestre, parents et professeurs organisent des actions symboliques et une campagne d’information en direction des parents d’élèves du collège et de tous les citoyens de la commune de Houilles et même au-delà. (Si le citoyen qui occupe le bureau de Ministre rue de Grenelle, veut passer, il est le bienvenu !)

Un mois et demi d’une intense mobilisation, qui aujourd’hui s’étend dans tout le pays, établissement par établissement. Il faut continuer. C’est maintenant que les choses doivent changer. Déjà, des pétitions circulent pour demander le vote, au Parlement, d’un collectif budgétaire permettant d’octroyer aux Inspections académiques des moyens supplémentaires pour la rentrée 2008.

Vous êtes donc cordialement invités à venir vous informer, discuter, débattre et pourquoi pas manifester avec nous ce soir et demain soir, à partir de 18h00, au collège Lamartine.

Voici la note d'information que vous pourrez y lire et débattre:

 

 

Parents et professeurs ensemble

pour sauver la rentrée 2008

au collège Lamartine

 

Depuis le 12 février 2008, les professeurs et les trois fédérations de parents d’élèves (FCPE, PEEP et UNAAPE) du collège Lamartine se mobilisent pour sauver la rentrée 2008.

Nous refusons la Dotation Horaire Globale (DHG) que nous impose l’Inspection académique des Yvelines pour la rentrée 2008.

En effet, si elle est appliquée, cette dotation se traduira par la perte de 99 heures hebdomadaires soit la suppression de 4 classes (une classe pour chaque niveau de la 6ème à la 3ème). En conséquence, 3 postes d’enseignants seraient supprimés, en mathématiques, français et Education Physique et Sportive.

A deux reprises déjà (le 15 février et le 26 mars), nous avons été reçus à l’Inspection académique pour exposer les raisons de notre mobilisation. A chaque fois, nous avons du affronter un discours convenu et intransigeant.

Que nous dit-on ?

La fausse bonne excuse du creux démographique !

Cette dotation horaire nous est présentée par l’Inspection académique comme une réponse à un creux démographique, qui se traduit par des baisses du nombre d’élèves. L’Inspection académique nous impose de constituer des classes de 28 à 30 élèves chacune alors qu’elles sont actuellement dans une moyenne de 25 élèves.

Nous n’acceptons pas que, sous couvert de creux démographique, l’Inspection académique décrète l’augmentation du nombre d’élèves par classe.

Le collège Lamartine serait un collège privilégié ! !

Cette dotation horaire est calculée d’abord en fonction des catégories socioprofessionnelles auxquelles appartiennent les parents d’élèves. Elle peut donc baisser car, selon ce critère, nous serions au niveau d’un collège du centre-ville de Versailles !

Cette dotation est ensuite calculée en prenant en compte les résultats de nos élèves aux tests d’entrée en 6ème et au brevet des collèges. Plus nos élèves sont bons, moins nous aurions besoin de dispositifs d’accompagnement et donc moins nous aurions besoin d’heures dans notre dotation.

Or comment obtenons nous ces bons résultats ? :

-         Grâce à un long et ancien travail en amont, avec les écoles primaires, afin de préparer au mieux les élèves à l’entrée au collège.

-         En orientant dès que c’est possible vers les structures adaptées, hors du collège, les élèves en difficulté.

Nous n’acceptons pas que le collège Lamartine puisse être sanctionné pour ses bons résultats ou fasse l’objet d’une discrimination.

Le collège Lamartine devrait faire des sacrifices pédagogiques ! ! !

Les temps sont durs. Il faut réduire les déficits. L'Inspection académique nous demande donc de faire des choix: accepter des classes surchargées et sauvegarder des options, ou alors réduire le nombre d'élèves sur 1 ou 2 niveau(x) en sacrifiant les heures d'options, de remédiation pour tous les niveaux. 

Ce discours de l’Inspection académique est pour nous inacceptable: nous ne voulons pas d'une réduction du nombre d'élèves par classe qui se ferait sur le dos d'une offre scolaire réduite. Car, c'est mettre le doigt dans l'engrenage de l'appauvrissement de notre école et des savoirs indispensables à l'épanouissement de chaque enfant. Derrière le "retour aux fondammentaux" décrété par le Ministre pour les programmes de l'école primaire, se cache la mise en place d'une école au rabais qui n'offre plus que le minimum vital. A charge aux parents de financer ailleurs les compléments d'éducation.

Nous n’acceptons pas que la scolarité de nos élèves soit sacrifiée sur l’autel des économies budgétaires.

C’est pourquoi, ensemble, professeurs et parents demandons que soit préservé un enseignement de qualité :

Ø      en évitant des effectifs supérieurs à 25 élèves par classe de la 6ème à la 3ème ,

Ø      en permettant des dédoublements de classe en physique, sciences, technologie, langues…

Ø      en conservant les moyens pédagogiques d’offrir à chaque élève l’enseignement auquel il a droit.

ENSEMBLE

SAUVONS LA QUALITE DE L’ENSEIGNEMENT AU COLLEGE LAMARTINE

29/03/2008

Lamartine: collège bloqué

44c3adc1830043dd39be42c8ed9a680c.jpgOn s’y attendait bien un peu tout de même.

Ouvrez les guillemets, inspirez :

Monsieur,

J’ai bien reçu votre message et vous en remercie. Cet établissement  a tous les moyens pour fonctionner lors de la prochaine année scolaire dès l’instant où les ressources horaires lui ont été attribuées en fonction des effectifs et des horaires réglementaires déterminés eux-mêmes selon les critères ministériels et académiques.

Je vous prie d'agréer, Monsieur,  mes salutations les meilleures.         

Fermez les guillemets, expirez.

C'était un message de M. Joël-René Dupont, Inspecteur d’Académie des Yvelines de son état, un homme qui, de toute évidence, sait cultiver l’espoir.

Petit rappel toutefois: Au collège lamartine, 101 heures hebdomadaires en moins, 4 classes en moins, 3 postes en moins, 28 à 30 élèves par classe à la rentrée 2008.

Le même jour, 26 mars, les représentants de parents d’élèves du collège Lamartine avaient une audience  à 18h00. Depuis la veille, on envoyait mail, fax, histoire de montrer notre nombre et notre détermination. Effet garanti : un cordon de 6 policiers attendaient nos 4 émissaires parentaux de peur qu’ils ne soient accompagnés d’une solide délégation armée de fourches et de piques.

C’est M. Guichard, Inspecteur adjoint, qui reçoit les dangereux croquants. Homme à fables, il est  également un homme qui, de toute évidence, sait cultiver la métaphore heureuse :

Le collège Lamartine a « la chance d’avoir l’accompagnement éducatif (de 16h00 à 18h00) qui vient soulager le problème des élèves en difficulté. Une chance que cela soit fait en dehors des heures de cours et sur la base du volontariat car on ne donne pas à boire à un âne qui n’a pas soif »

Ou encore, le rêve éveillé :

« Aucun moyen supplémentaire ne sera alloué au collège Lamartine qui fonctionnera très bien car l’Inspection académique fait confiance pour que soit mise en place une aide individuelle grâce à la matière grise des professeurs ».

1ère conclusion : Le métier d’enseignant est encore une abstraction pour certains responsables de l’Education nationale.

L'Inspection académique nous demande de faire des choix: accepter des classes surchargées et sauvegarder des options, ou alors réduire le nombre d'élèves sur 1 ou 2 niveau(x) en sacrifiant les heures d'options, de remédiation pour tous les niveaux. 

Ce discours est pour nous inacceptable: nous ne voulons pas d'une réduction du nombre d'élèves par classe qui se ferait sur le dos d'une offre scolaire réduite. Car, c'est mettre le doigt dans l'engrenage de l'appauvrissement de notre école et des savoirs indispensables à l'épanouissement de chaque enfant. Derrière le "retour aux fondammentaux" décrété par le Ministre pour les programmes de l'école primaire, se cache la mise en place d'une école au rabais qui n'offre plus que le minimum vital. A charge aux parents de financer ailleurs les compléments d'éducation. Dans les lycées, déjà, toutes les options disparaissent (revoir le film des lycéens d'Albi).

Le 27 mars, Assemblée générale des professeurs. Un consensus émerge: l’heure n’est plus aux symboles. Le mouvement doit se durcir.

Le 28 mars : le blocage, décidé la veille, de l’accès aux salles de cours par les professeurs qui n’ont pas cours est organisé pendant toute la matinée. Enervement à l’Inspection académique qui, sollicitée une nouvelle fois, réitère ses propos et précise que rien ne changera et que le dialogue n’est plus nécessaire sur le sujet.

2ème conclusion : Nous avons notre arme de dissuasion. La guerre froide doit-elle avoir lieu ?

Pour rester mobiliser, ce week-end, et en attendant la semaine prochaine, Dub a mix nous a concocté une petite musique:
podcast

Pour favoriser la Détente, voci une proposition de message de répondeur pour notre établissement, envoyé par une mère d'élève:
podcast

Car malgré la gravité de notre mobilisation, il faut savoir garder le sens de l'humour.

ce6dd4ab8768914ec3a102efdbfb16b9.jpgPS: N'hésitez pas à solliciter, encore et toujours, l'Inspection académique en adressant  mail ou fax aux adresses et numéros suivants:

mail : ce.ia78@ac-versailles.fr ou en cas de problème : ce.ia78.dmi@ac-versailles.fr – fax 01 39 23 62 00 ou 01 39 23 60 04

26/03/2008

La relève est là !

 

 

Rien à voir, mais ce n'est pas grave.

 

Car.

 

Un petit moment de bonheur dans ce monde de bruts,

 

ça ne se loupe pas.

 

Alors

On fait tous de gros gros bisous à

GLORIA

qui vient de naître

et

félicitations à Aurore et Greg,

les heureux parents.

 

C'est pas beau ça !

APPEL A LA MOBILISATION !

 

 

 
Il y a quelques jours, France 3 National a décidé de suivre professeurs et parents du collège Lamartine de Houilles, plus que jamais mobilisés. Avec l'autorisation de la chaîne, voici les reportages qui nous étaient consacrés.

Et pendant ce temps, la mobilisation continue.

N'oubliez pas d'envoyer de vos nouvelles et apporter votre soutien au mouvement à l'Inspection académique qui reçoit une délégation de parents à 18h00, ce soir, pour essayer d'obtenir une réétude de la dotration globale horaire (DGH) du collège Lamartine pour la rentrée 2008.

Ils nous invitent tous, parents, professeurs, citoyens à manifester, dès aujourd'hui, notre soutien en adressant massivement par mail et/ou par fax (mail : ce.ia78@ac-versailles.fr ou en cas de problème : ce.ia78.dmi@ac-versailles.fr – fax 01 39 23 62 00 ou 01 39 23 60 04) la présente note d’information avec la mention « soutien aux revendications du collège LAMARTINE de Houilles (78800) » à l’Inspection Académique dès le mardi 25 mars et ce jusqu’au moment de leur rendez-vous (mercredi 26 mars 2008).

Relisez la lettre d'information aux parents.

Aujourd'hui encore, montrons à l'Inspection académique que nous sommes nombreux à demander une autre DGH.

  
 Occupation et blocage du collège
France 3 - Le 13-14 national - 18/03/08

Dans la manifestation parisienne 
France 3 - le 19-20 national - 18/03/08

23/03/2008

"Sauvons nos options", l'autre combat

 

 

En ce dimanche pascal, où les bougies sont traditionnellement de sortie, allons voir un peu ailleurs.

 

Les élèves du lycée Bellevue d’Albi ont eu l’idée de dénoncer d’une manière originale la suppression progressive des options, une autre conséquence de la réduction des heures dans les dotations globales horaires (DGH).

Ils ont un site : Sauvons nos options

Qu’y disent-ils ?

« Arts Plastiques, Théâtre, Musique, Russe, Italien, Allemand, Classes Européennes, Arabe, Grec, Latin. Une liste, une longue liste.

Il y a différentes façons de la percevoir. Une démonstration de la vocation pluridisciplinaire de l'éducation nationale. Ou alors des dépenses superflues. On peut y voir une possibilité, un espoir pour tout le monde de pouvoir avoir accès au droit de la culture et de la connaissance. Oui, celle qui forme des citoyens.

Nous ne voulons pas d'une uniformisation de nos profils, et c'est la triste conséquence de la restriction du nombre de nos opportunités. Nous sommes destinés en tant que jeunes à devenir le futur de notre nation, c'est donc à travers nous que sera réalisée la meilleure des plus values pour l'avenir. Les raisons budgétaires constituent donc une gestion à court terme et peu judicieuse.

Le but de notre site est, tout d'abord de dénoncer tout ce qui ce passe chaque année concernant les réductions qui amènent à la suppression de ce que nous défendons. Puis d'affirmer et de rappeler que l'éducation se doit d'être à un niveau d'excellence pour tous, au nom de l'équité républicain ».

Ils en ont fait deux films, disponibles sur YouTube, qu’ils veulent voir diffusés.

 

En voici un qui montre une action symbolique lors de la venue de l'inspecteur général des arts plastiques dans leur lycée pour protester contre la réduction inquiétante des moyens attribués aux lycées français.

 

21/03/2008

Information aux parents

 

 

facd625351b575a9df9b037c88c2eb9a.jpgLa semaine qui vient de s’écouler a été intense mais celle qui arrive ne le sera pas moins !

Mercredi 26 mars, les représentants des parents seront reçus à l’Inspection académique des Yvelines. Un moment important pour nous, tant il a été compliqué d’obtenir cette audience. La semaine qui arrive est donc une semaine de mobilisation au cours de laquelle nous espérons enfin être entendus.

Du côté politique, cela bouge aussi. Le maire de Houilles, également conseiller général, M. Joly s’est engagé à interroger l’Inspection académique et le député de la circonscription M. Lequiller semble accepter l’idée d’une question au gouvernement sur notre situation.

Tout est donc mis en œuvre pour parvenir à une réétude de la dotation horaire du collège. Nous devons donc tous poursuivre notre engagement. Un mail, un fax à l'Inspection académique pour lui rappeler que nous sommes nombreux.

Ci-dessous, la lettre aux parents en préparation de l'audience capitale à l'Inspection académique.

 
5b863929b82790446129481758e64991.jpg

Isabelle HABERER                Nathalie LACROIX                 Catherine MERY

11 rue de Strasbourg              35 rue Mattéoti                         5 rue de la Fraternité

78800 Houilles                       78800 Houilles                         78800 Houilles

tél. : 06 81 87 24 00               tél. : 06 75 13 14 85                 tél. : 01 39 68 95 80

p.haberer@free.fr                   aapeh78@free.fr                   co_mery@club-internet.fr

 

Collège Lamartine

23, rue Thiers

78800Houilles 

                                                                                                                                                                   

Houilles, le 21 mars 2008

INFORMATION AUX PARENTS

A la suite de la réduction de la dotation horaire décidée par l’Inspection Académique de Versailles pour l’année scolaire 2008/2009 (moins 101 heures pour le collège LAMARTINE), un certain nombre d’actions ont été entreprises au sein du collège qui sont résumées ci-après :

  • Grève des professeurs du 15 février 2008 (plus de 90 % de grévistes).
  • Boycott du Conseil d’Administration du 19 février 2008 par les parents d’élèves et les professeurs obligeant une deuxième convocation du conseil.
  • Distribution d’une lettre d’information aux parents par les fédérations demandant leur avis sur la dotation horaire – 427 réponses de désaccord sur cette dotation.
  • Rétention des notes et appréciations des professeurs entraînant un report des conseils de classe prévus la semaine de la rentrée.
  • Journée morte du 14 mars 2008 à l’initiative des parents d’élèves avec le soutien des professeurs : seuls 11 élèves présents sur 605.
  • Au conseil d’administration du 14 mars 2008 : vote contre la répartition de la Dotation Horaire Globale allouée au collège par les représentants des professeurs, des personnels ATOS, des parents d’élèves et des élèves et adoption d’une motion.
  • Occupation du collège par les professeurs les deux nuits du 17 et 18 mars 2008 avec le soutien des parents d’élèves.
  • Blocage symbolique et limité dans le temps de l’accès au collège par les professeurs et les parents d’élèves (mardi 18 mars au matin).
  • Grève des professeurs mardi 18 mars 2008 selon un mot d’ordre national.
  • Venue de Monsieur JOLY, maire et conseiller général réélu, mardi soir vers 22h30 pour rencontrer les professeurs et parents présents au collège.
  • Blocage symbolique et limité dans le temps de l’accès aux salles de cours par les parents d’élèves mercredi 19 mars au matin.
  • Prise de contact avec Monsieur LEQUILLER, député, pour qu’il interroge le Ministre de l’Education.
  • Assemblée Générale des professeurs le 20 mars 2008.

Dans le cadre de ces différentes démarches, nous avons pu obtenir un rendez-vous auprès de l’Inspection académique prévu le mercredi 26 mars 2008 à 18 heures.

A cet effet, merci de manifester votre soutien en adressant massivement par mail et/ou par fax (mail : ce.ia78@ac-versailles.fr ou en cas de problème : ce.ia78.dmi@ac-versailles.fr – fax 01 39 23 62 00 ou 01 39 23 60 04) la présente note d’information avec la mention « soutien aux revendications du collège LAMARTINE de Houilles (78800) » à l’Inspection Académique dès le mardi 25 mars et ce jusqu’au moment de notre rendez-vous (mercredi 26 mars 2008).

La présente note est à diffuser de la façon la plus large possible dans le cadre des actions menées tant au plan local que national.

revue de presse

 

 

Il est parfois difficile de se rendre compte de ce dont on a le droit ou pas. Ce blog a du changer d’adresse suite à la publication dans son intégralité d’un article du Parisien. Conséquence immédiate : fermeture brutale, sans prévenir, de l’ancienne adresse. Sauvons nos DHG devient Sauvons nos DGH. Notez le bien sur vos tablettes. Espérons que les nombreux internautes qui avaient pris goût à nous suivre continueront à le faire. Chaque clic vers nous est un soutien de plus…

En bons profs, nous retiendrons donc la leçon, tout en trouvant le procédé un peu ardu.

Surtout qu’aujourd’hui, c’est revue de presse.

Un petit tour vers l’excellent blog de Philippe Watrelot, Chronique Education, qui recense pour nous, chaque jour, les articles de presse liés à l’éducation. Il a repéré bien entendu l’ensemble de ceux qui font référence depuis quelques jours au mouvement de protestation contre les suppressions de postes dans l’Education nationale.

Dans cette multitude, trois sont assez éloquents.

La tribune libre d'une prof de lettre en lycée ZEP, pour commencer, En grève pour continuer à faire de nos élèves des citoyens dans Rue 89. ."Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons!", écrivait Victor Hugo.

Les mots du Ministre dans un chat du Monde. "La question des postes n'est pas la pierre angulaire de la qualité de l'enseignement", aurait dit Xavier Darcos, auteur de cette drôlissime formule.

Quelques pistes sur ce qui pourrait bien nous attendre d'ici peu dans Le Figaro. La «flexisécurité» 
pour les fonctionnaires nous promet-on.

Et puis, zut. Allez. Pause. Rions un peu.


podcast
Les Fatals Picards, la sécurité de l'emploi

19/03/2008

Aïe, Aïe, Aïe, à HOUILLES, Aïe, Aïe, Aïe …

 

 

Retours de la manifestation parisienne du 18 mars 2008. Des images, du son, et des articles de journaux avec du collège Lamartine dans les textes. Si c’est pas beau, ça !

 

Bravo à tous les collègues qui se sont mobilisés par leur présence ou par la pensée pour cette belle journée où nous avons démontré une fois de plus notre envie de voir notre collège préservé des mauvaises économies.

 

 

Une bonne manif, ça commence par de bons slogans...

 

da6d1d625706dbeb0b7970bdd635e54b.jpg

 "DHG, si tu reviens, on annule tout !"

 

Une bonne manif ne va pas sans un bon service d'ordre...

23a8049ac1c5d57b4882938827563cc0.jpg

 

Une bonne manif ne va pas sans … chanson (Philippe pour les paroles, Janick vous la chante sur commande)
 

"Not' DHG est amputée
Il est im-po-ssi-ble de travaillerrrrrr
Il nous faut...quelques heures en plus
Pour pouvoir les faire progresser
Aïe, Aïe, Aïe, à HOUILLES, Aïe, Aïe, Aïe!"

 

L'air ressemblait à ça:


podcast

 
Une bonne manif ne va pas sans manifestants aux accoutrements chamarrés tout droit sortis de l'atelier de Delphine
21debf6fb80d5e2c9994dee6b22e1f46.jpg
 Saurez vous reconnaître celui qui essaie de se faire passer pour le journaliste de France 3 national
 
 68b71f7e0e4d577a8925e5763290a0cf.jpg
 Saurez vous encore le reconnaître (attention, il a changé de place...)
Une fois sur place, nous avons constaté que nous n’étions pas tout seuls. De nombreux lycéens, notamment de lycées professionnels, étaient là...
3abd5708dd7b3ad8ee67cbbe8a79b4d4.jpg
e0b368728f80dac4f33af9591cc473c8.jpg

Il y avait aussi de vrais journalistes qui ont écrit de vrais articles parlant de Lamartine… à lire ici.

De vrais reportages télé avec la vraie (si si) Dominique… dans le 19 -20 national de France 3 (si si)… à regarder . (Déjà le matin, on s'était fait repérer par le même France 3 en train de déménager des matelats... )
De vrais reportages photos avec quelques lamartinien(ne)s et, parmis eux, Janick au micro et Dominique (si si), notre Marianne à nous qui a réussi à se glisser avec son bonnet phrygien d'un nouveau type dans le diaporama du Parisien (à droite, faîtes défiler un peu la page d'accueil)

Espérons, au bout du compte, qu'à la rentrée prochaine les élèves de Lamartine auront encore un vrai collège...

En attendant, de retour de la manifestation les professeurs ont occupé le collège pour la 2ème nuit consécutive. Une fois encore, merci aux nombreux parents d'élèves venus nous soutenir et préparer la suite. Le maire de Houilles, M. Joly, est venu soutenir professeurs et parents réunis, au collège, hier soir, sur le coup des 21h30. Le contact avec M. Lequiller, député de la circonscription, est établi et semble prometteur.

Les parents ont bloqué ce matin, symboliquement pendant une demi heure l'entrée du collège.

Demain, AG des professeurs à 13h00.

 

18/03/2008

Le collège Lamartine de Houilles est occupé !

 

 

Monsieur l'Inspecteur d'Académie, si vous appelez le collège Lamartine de Houilles (78), cela sonnera occupé…

Depuis hier soir, professeurs et parents d’élèves du collège Lamartine occupent l’établissement pour demander un rendez vous avec l’Inspecteur d’Académie des Yvelines et ainsi pouvoir négocier une nouvelle Dotation Horaire Globale (DHG), équitable, correspondant aux vrais besoins des élèves. Après une nuit d’occupation, l’entrée du collège était bloquée. Débute alors, devant les grilles du collège, une journée de grève nationale autour d'un café chaud et d'une Assemblée Générale réunissant professeurs et parents d'élèves.

Voici quelques photos. On manquait d’anti cernes et autres rasoirs. La nuit a été courte…Mais le temps était avec nous.

b640ffcc3e55c1bb398a87276aa5baab.jpg
Préparation de l'AG du matin. On échange, on se renseigne...
66971f009d8fce2fae9ed53ae21cc6fd.jpg
 A la pèche aux infos pour le JT de 12h30.
 
c8b86004ceb51ccb346810fce3c59b6d.jpg
 Début du bloquage
 
d708ca00db4a57c2fcc3db597eb05d6f.jpg
153af7c1377df005563c26f23e054489.jpg

Une équipe de France 3 National était là pour en témoigner. Dans le 12-13 à 12h35, clickez sur la vidéo en haut à droite. C'est nous. On manquait encore plus de rasoirs... 

 

Petite victoire vers 13h00 : le mur du silence se fissure. L’Inspection académique sort de son long mutisme et accepte de nous recevoir mercredi prochain.

A suivre donc…

Un peu plus tard, quelques retours de la manifestation parisienne où nous étions bien sûr.

D'ici là lisez le revigorant Guillaume sur S'il n'y avait que les élèves.

 

15/03/2008

Merci !

 

 

 
Les fédérations de parents d’élèves FCPE, PEEP et AAPEH souhaitent adresser un grand merci à l’ensemble des parents d’élèves du collège Lamartine de Houilles pour avoir fait de cette « journée morte » du 14 mars une grande réussite. Le mot d’ordre de ne pas envoyer son (ou ses) enfant(s) au collège hier a très bien fonctionné puisque 98 % des élèves ne se sont pas présentés au collège. 

L’ensemble des enseignants se félicite de cette « journée morte » qui vient renforcer leur détermination à poursuivre leur mobilisation pour une autre DHG.

Sur cet élan, le Conseil d’Administration s’est réuni comme prévu à partir de 17h30. La répartition de la DHG proposée a été rejetée par 17 voix « contre » et 6 « pour ». Une motion a ensuite été approuvée par les représentants des parents, des enseignants, des personnels ATOSS et des élèves (soit 18 des 23 membres du CA réunis ce soir). Considérant que la DHG diminuait de 99 heures, que la baisse prévisionnelle des effectifs n'expliquait en aucune manière une telle diminution de la DHG et que les enseignements se feraient avec des effectifs de 28 à 30 élèves par classe, cette motion émet le voeu que la DHG de l'établissement soit abondée de manière à permettre l'ouverture de 6 classes par niveau de la Sixième à la Troisième et permettre ainsi une nouvelle répartition d'une DHG devenue acceptable.

Pour finir, Le Parisien, se fait l'echo dans son édition d'aujourd'hui, 15 mars, des différentes actions qui se sont déroulée dans la région.

Où nous constatons, une fois de plus, que notre vaillant collège Lamartine de Houilles est un des plus mobilisés...

14/03/2008

"Journée morte" au collège Lamartine: c'est le jour J !

Aujourd’hui, 14 mars, la parole est aux parents. 

 

Comme annoncé depuis plusieurs jours, ils appellent à une « journée morte » au collège Lamartine de Houilles. Ils souhaitent par cette action dénoncer le projet de dotation horaire global (DHG) qui conduirait, s’il était appliqué, à une dégradation sans précédent des conditions d’enseignement dans notre collège.

La « journée morte » est massivement suivie puisque à 8h30, seuls 11 élèves sur 605 se sont présentés aux portes du collège.

Ce soir, réunion du Conseil d'Administration du collège...

Nous reproduisons ci-joint le communiqué des associations des parents d’élèves du collège Lamartine de Houilles:

 

55fc9dd05ba70c803de5b166c500b98e.jpg

SAUVONS NOTRE DGH 

JOURNEE MORTE AU COLLEGE LAMARTINE !

La dotation globale horaire pour l’année scolaire 2008-2009 pour le collège Lamartine implique une diminution importante des heures d’enseignement. Il s’agit d’une baisse de 101 heures (731 h – 630 h).

Concrètement, cela va se traduire par : 

-         la suppression d’une classe pour chacun des niveaux de 6ème 5ème et 4ème  avec un minimum de 28 élèves par classe dès la rentrée.

-         Des horaires plancher dans de nombreuses matières pour les quatre niveaux c’est-à-dire une demi-heure de moins par semaine dans chaque matière. Ce qui signifie plus aucun dédoublement possible rendant difficile voire impossible les TP de physique, SVT, techno, le B2I (brevet internet informatique) et le CDI (centre de documentation et d’information)

-         La suppression des heures de remédiation de français en 6ème

Nous avons été 427 parents à soutenir l’action des enseignants du collège Lamartine en répondant à la lettre aux parents du 20 février 2008.

Malgré une grève massive le 15 février dernier des enseignants et les démarches effectuées tant par les enseignants que par les fédérations de parents d’élèves, aucune dotation supplémentaire d’heures d’enseignement n’a été jusqu’à présent obtenu.

Cette situation est inacceptable. C’est pourquoi les enseignants ont effectué un blocage des notes empêchant la réunion des conseils de classes prévus cette semaine. Nous ne souhaitons pas la prolongation de cette action qui pénaliserait nos enfants. En conséquence nous devons agir aujourd’hui.

Afin de protester contre la baisse inacceptable des crédits horaires alloués au collège Lamartine, nous vous invitons à faire entendre votre mécontentement par une journée d’action

 

Le vendredi 14 mars 2008 

En n'envoyant pas vos enfants au collège toute la journée

Il conviendra de faire un mot d’absence dans le carnet de liaison avec le motif « soutien à la journée morte du collège » pour le retour lundi.

L’ensemble des enseignants soutenant cette action accueilleraient les enfants qui, malgré tout, se présenteraient, mais ne dispenseront aucun enseignement ce jour-là.

Merci de votre soutien afin de préserver un enseignement de qualité pour nos enfants.

Pour ceux qui le peuvent, rendez vous est donné ce vendredi 

devant le collège dès 8 heures

12/03/2008

Journée morte au collège Lamartine, mode d'emploi

La journée morte est un mode d’action utilisé fréquemment de nos jours par les acteurs de la société civile pour alerter les citoyens et les décideurs sur des situations qui leur paraissent injustes ou inéquitables.

Les parents d’élèves du collège Lamartine de Houilles ont décidé d’organiser une journée morte ce vendredi 14 mars. Cette action est motivée par la situation dégradée dans laquelle le collège Lamartine risque de se retrouver à la rentrée 2008 compte tenu de la baisse importante de sa dotation horaire (la fameuse DHG). En effet, (est-il besoin de le répéter ?) le projet de DHG pour 2008 / 2009 fait perdre au collège 4 classes, 3 postes d’enseignants et conduira à constituer des classes de 28 à 30 élèves. Cette baisse du nombre d’heures accordées pourrait, par ailleurs, remettre en cause certains dédoublements de classes et des heures de remédiation.

La journée morte consiste, pour les familles soutenant cette action, à ne pas envoyer ce jour-là son ou ses enfants au collège. Pour que cette absence ne puisse pas être sanctionnée, il suffit que les parents remplissent un billet d’absence (qui se trouve dans le carnet de correspondance de chaque élève) avec comme motif « soutien à la journée morte du collège ». L’absence sera ainsi considérée comme justifiée par le collège.

Il convient de préciser que cette action est légale. Il est de droit à tout citoyen de faire part aux institutions (qu’il finance par ailleurs avec ses impôts) de son souhait de les voir mieux fonctionner et offrir un service correspondant aux meilleures exigences.

L’ensemble des enseignants du collège Lamartine soutient cette action qui vient en appui à leur propre mouvement engagé depuis le 15 février et dont ce blog est un témoignage quotidien.

AG des professeurs du collège Lamartine de Houilles (78)

1f9778c5ba2d27407691d5515e6b268b.jpgHier matin, un courrier de l’Inspection académique nous attendait sagement.

Espoir …

De courte durée.

En guise de réponse à nos demandes de rendez-vous et de reconsidération du projet de DHG (Dotation Horaire Globale) qui nous avait été soumis avant les vacances, nous n’avons reçu qu’une … circulaire nous rappelant le mode de calcul des DHG.

Incompréhensions.

Depuis la rentrée, de nombreux collègues d’autres établissements dans les Yvelines ainsi que les fédérations de parents d’élèves font le même constat d’une administration académique rigide dans ses bottes, insensible à nos demandes. Où doit-on en arriver ? L’avenir de nos élèves est-il si dérisoire qu’il ne mérite même pas un dialogue entre les acteurs du système scolaire ?

A Lamartine, nous sommes sereins, déterminés et forts de revendications qui suscitent une grande convergence entre nous. Cette mobilisation s’est renforcée ce lundi. Les fédérations de parents d’élèves ont décidé de s’engager activement en appelant à une « journée morte » vendredi 14 mars. Les professeurs se sont réunis en assemblée générale aujourd’hui à 11h30. Avec beaucoup de responsabilité, il a été décidé de passer à la vitesse supérieure.

Compte rendu

Depuis le 15 février, les moyennes et appréciations pour les conseils de classe de 2ème trimestre étaient bloquées. A la rentrée, lundi, les premiers conseils devaient se tenir. Après discussion avec l’équipe de direction du collège, il a été convenu du report des conseils de cette semaine, le temps pour nous de discuter avec les fédérations de parents d’élèves pour se mettre d’accord sur la suite à donner au mouvement.

Un 1er Conseil d'Administration du collège prévu le 19 février n'avait pas pu se tenir. Suite au boycott décidé par les représentants des personnels enseignants, des fédérations de parents d'élèves et des représantants des élèves, le quorum n'avait pu être atteint. Il doit de nouveau se réunir ce vendredi. Il ne peut être de nouveau reporter. La répartition horaire issue du projet de DHG que nous combattons doit y être votée. Nous voterons contre. La Fcpe 78 appelle d'ors et déjà, elle aussi, à voter contre.

De leur côté, les représentants de parents ont décidé d’organiser la « journée morte » de vendredi 14 mars. Ils ont, par ailleurs, entamer les démarches au près de l’Inspection académique afin d’obtenir un entretien pour renégocier le projet de DHG.

Pour tout le monde, cet entretien est primordial. Nous ne pouvons nous contenter de réponses types, par écrit, ne laissant aucune marge de manœuvre à une étude approfondie des besoins réels du collège pour la rentrée 2008.

Serons-nous obligés d’en arriver à l’occupation de l’établissement pour être écoutés ?

11/03/2008

"Journée morte" au collège Lamartine de Houilles le 14 mars

Communiqué des associations des parents d’élèves du collège Lamartine de Houilles :

 

03373c2fa0c8e1b44af32e0c0831e236.jpg

SAUVONS NOTRE DGH 

JOURNEE MORTE AU COLLEGE LAMARTINE !

La dotation globale horaire pour l’année scolaire 2008-2009 pour le collège Lamartine implique une diminution importante des heures d’enseignement. Il s’agit d’une baisse de 101 heures (731 h – 630 h).

Concrètement, cela va se traduire par : 

-         la suppression d’une classe pour chacun des niveaux de 6ème 5ème et 4ème  avec un minimum de 28 élèves par classe dès la rentrée.

-         Des horaires plancher dans de nombreuses matières pour les quatre niveaux c’est-à-dire une demi-heure de moins par semaine dans chaque matière. Ce qui signifie plus aucun dédoublement possible rendant difficile voire impossible les TP de physique, SVT, techno, le B2I (brevet internet informatique) et le CDI (centre de documentation et d’information)

-         La suppression des heures de remédiation de français en 6ème

Nous avons été 427 parents à soutenir l’action des enseignants du collège Lamartine en répondant à la lettre aux parents du 20 février 2008.

Malgré une grève massive le 15 février dernier des enseignants et les démarches effectuées tant par les enseignants que par les fédérations de parents d’élèves, aucune dotation supplémentaire d’heures d’enseignement n’a été jusqu’à présent obtenu.

Cette situation est inacceptable. C’est pourquoi les enseignants ont effectué un blocage des notes empêchant la réunion des conseils de classes prévus cette semaine. Nous ne souhaitons pas la prolongation de cette action qui pénaliserait nos enfants. En conséquence nous devons agir aujourd’hui.

Afin de protester contre la baisse inacceptable des crédits horaires alloués au collège Lamartine, nous vous invitons à faire entendre votre mécontentement par une journée d’action

 

Le vendredi 14 mars 2008 

En n'envoyant pas vos enfants au collège toute la journée

Il conviendra de faire un mot d’absence dans le carnet de liaison avec le motif « soutien à la journée morte du collège » pour le retour lundi.

L’ensemble des enseignants soutenant cette action accueilleraient les enfants qui, malgré tout, se présenteraient, mais ne dispenseront aucun enseignement ce jour-là.

Merci de votre soutien afin de préserver un enseignement de qualité pour nos enfants.

Pour ceux qui le peuvent, rendez vous est donné ce vendredi 

devant le collège dès 8 heures

06/03/2008

C'est la rentrée !

8f3f8fbf9c66f84c680514c7c6efa17f.jpgSonnerie du clairon.

La rentrée des vacances de février approche. Nous allons dans de nombreux établissements reprendre la mobilisation. Nombreux ont été les échanges de mail ces derniers jours. L’augure est donc on ne peut plus bonne. Un petit état des lieux s’impose. Il est, en effet, indispensable de resituer nos actions dans l’ensemble de celles qui s’engagent partout ailleurs.

1er constat : Nous sommes nombreux.
Dans le département des Yvelines, au 21 février (veille des vacances), 55 établissements avaient débuté une mobilisation en vue d’obtenir une autre DHG. La liste est consultable ici.
Dans certains établissements comme au collège Lamartine de Houilles, le taux de grévistes, le 15 février, a été historique (89%).

2ème constat : Les actions sont multiples.
Dans une note précédente, nous avions recensé les différentes actions menées. Cela va de la simple pétition à la « journée morte ». Elle est toujours consultable .

3ème constat : Les parents sont extrêmement mobilisés.
C’est là la preuve que nos revendications sont légitimes et plus que jamais indispensables au fonctionnement d’un bon service public d’éducation. Les deux principales fédérations de parents d’élèves (Fcpe et Peep) ainsi que les associations autonomes demandent des audiences au Recteur, s’impliquent dans des actions du type « journée morte » dans leur établissement, interpellent les habitants de leur ville, créent des blogs pour diffuser leurs points de vue.

4ème constat : L’Inspection académique des Yvelines est restée sourde pour l’instant à nos demandes.
Son argumentaire n'est pas vraiment convaincant. Il est donc nécessaire de poursuivre nos actions et, sans doute, serait-il opportun de construire une coordination des établissements mobilisés. Comme dirait l’autre : ensemble, tout devient possible…

5ème constat : Il y a des raisons d’espérer.
En effet, ailleurs, dans l’académie de Paris notamment, certains établissements ont déjà obtenu gain de cause après une semaine de mobilisation. Ainsi, le collège Bernard Palissy a obtenu, comme d’autres établissements, une augmentation de leur DHG (le rectorat a octroyé un bloc de 24 heures supplémentaires). Même si c’est encore insuffisant (le collège Bernard Palissy a besoin de 70 heures), c’est la preuve qu’il est possible de changer la situation.

Et attention: la fanfare du collège Lamartine est en pétard...

 


podcast
 

Goran Bregovic, Daj Mi Drugie Zycie (quelqu'un s'y connaît en serbo croate ?...)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu