Avertir le modérateur

17/04/2009

Extrême orient ?

L’homme politique français, doué pour se faire élire mais ne sachant que faire de son mandat une fois la victoire acquise, nous enjoint de copier regarder ce qui se fait dans les autres pays développés. Bien souvent en effet, la politique des autres fait politique chez nous. Il en va ainsi de notre politique économique et sociale : flexécurité danoise, contrôle des chômeurs britannique, maîtrise des médias berlusconienne, école finlandaise sont regardés avec envie. De la politique toute faite, en kit, prête à monter. De la politique Ikea, modèle suédois.

 

20 minutes, toujours à l’affût, nous invite à aller voir ce qui se fait au Japon.

 

« La petite ville de Niikappu, située sur l'île nippone septentrionale de Hokkaido, prévoit de proposer le mois prochain au plus offrant ses quatre écoles désertées, via le site d'enchères de Yahoo! Japan. (…) Trois des écoles à vendre se targuent d'enfermer des logements spacieux (utilisés alors par des enseignants) et une piscine. Mise à prix: de 21,8 millions à 67,4 millions de yens (de 165.000 à 520.000 euros). Hokkaido est une des zones les plus rurales et les moins peuplées du Japon, défavorisée par son climat très froid. »

 

D’emblée précisons que la raison de ces fermetures d’écoles n’est pas la rationalisation des équipements publics comme elle se pratique en France (fermetures de classes par augmentation des effectifs dans les classes restantes). Non, contrairement à la France qui se porte plutôt bien en terme de natalité, le Japon est sujet depuis plusieurs années à une chute du nombre de naissances. L’article de 20 minutes précise d’ailleurs que les personnes de plus de 65 ans sont déjà bien plus nombreuses que celles de moins de 13 ans.

 

Le Japon se sclérose. Aucun renouvellement de la population ne se produit, ni par le simple accroissement naturel, ni par l’immigration. Le Japon est un pays où les structures d’accueil des tout-petits sont très insuffisantes (ce qui engage guère à avoir des enfants) et où les frontières sont hermétiquement fermées aux étrangers (1,5% de la population seulement). Certains experts pronostiquent même que le Japon aura perdu la moitié de sa population d’ici à la fin du siècle. La vente d’école risque donc de devenir une activité très lucrative.

 

On a toujours venté la culture d’entreprise des Japonais qui leur a permis de remonter la pente, économiquement  après 1945. Je me souviens de mon professeur de géographie ventant ses chefs d’entreprise japonais, dormant dans leurs bureaux, réinvestissant chaque sou dans l’entreprise, gagnant moins que leurs salariés. Je vois ce même professeur nous faire l’éloge du travail méticuleux de ce peuple formé par des millénaires de riziculture. Deux semaines de congés payés par an. Zéro faute, zéro défaut. Le chômage qui conduit au suicide tellement le travail est inscrit comme une priorité dans la vie de chaque japonais. Voilà les images qu’il me reste de ses cours. Sans doute il y a-t-il de la caricature. Sans doute le modèle social japonais prévoit des contrepoids à cette omniprésence de l’entreprise. Il n’en reste pas moins que pour eux Japonais, nous Français sommes de gros flemmards avec nos 5 semaines de congés payés, nos 35 heures, nos RMI.

 

Reste qu’à trop se consacrer à la valeur travail, les japonais ont oublié de faire des enfants. Et c’est tout le système social qui s’effondre : explosion des frais de santé, impossibilité de maintenir un bon niveau de retraite, chute démographique (le Japon perd un million d’habitants par an !). Avec le système social, c’est l’équilibre économique qui prend l’eau : pour continuer à produire, les japonais travailleront plus longtemps, jusqu’à 70 ans voire 75 ans.

 

Balivernes, exagérations ? Et bien non. Regardez ces deux extraits vidéo du magazine « un œil sur la planète », consacré l’an dernier précisément à ce sujet. Eloquent.


 

 

 

Et l’on se dit que le modèle français finalement n’est pas si mauvais et qu’il vaudrait mieux tout faire pour le préserver voire le renforcer.

 

Max.

 

PS : Enigmatique Japon…
podcast

Alphaville, Big in Japan, 1981 (sniff...)

Commentaires

Le système de protection sociale français est un système a la Madof il faut de plus en plus d'entrants dans le système pour pouvoir satisfaire les premiers entrants Ce système pyramidale inflationniste explose aux premières inversions de tendance Une génération (voir deux)payera,l'effondrement du système de répartition

Écrit par : antimythe | 17/04/2009

dans 200 ans plus de japonais sur terre? ils se suffisent a eux meme. ils ne veulent pas d'etranger sous pretexte de delinquance, faut dire que les yakusa sont des momes bienfesants... ils n'auront que ce qu'ils meritent! soit la fin ou dans le meilleur des cas la consanguinite...

Écrit par : tarek | 20/04/2009

Tarek,
On peut encore espérer que se réveille l'instinct de survie. On leur souhaite d'ouvrir les frontières ou peut-être s'orienteront_ils vers une sorte d'Union asiatique.
Il est vrai que pour l'instant, ils croient plutôt au développement de la robotisation. Gageons en tout cas que le Japon saura encore nous surprendre.
M

Écrit par : max | 20/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu